LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 150€*.

0

Votre panier est vide

La crise du quartz

août 12, 2022 2 min read

La crise du quartz

La crise du quartz est le nom donné à la révolution qui s'est produite dans l'industrie horlogère lorsque les montres à quartz sont entrées sur le marché pour remplacer les montres mécaniques.

Un mouvement qui a changé l’ industrie

Pour évoquer la crise du quartz, il faut remonter aux années 1960, lorsque l'horlogerie suisse était à son apogée.

Citizen Radio Controlled, ECO DRIVE Quartz watch

Citizen Radio Controlled, ECO DRIVE

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse a maintenu une position neutre, ce qui s'est reflétée dans son industrie horlogère en pleine expansion, qui a créé un monopole horloger. L'Allemagne et le Japon commencent à se restructurer et à retrouver leur stabilité, mais la Suisse reste en tête. En 1970, la Suisse détenait 50 % du marché.

DE LA BATTERIE AU QUARTZ

La première montre à pile a été développée par Max Hetzel, un horloger suisse, en 1954. Cela a lancé une tendance et, à la fin des années 1950 et au début des années 1960, de nombreuses entreprises dans le monde entier développent déjà des montres à piles. Cependant, ce n'est que le 25 décembre 1969 que la première montre-bracelet à quartz au monde a été présentée. L'Astron de Seiko est la montre qui a déclenché la crise du quartz.

Citizen Promaster Aqualand I, 50.70 mm

Citizen Promaster Aqualand I

CRISE OU RÉVOLUTION ?

L'introduction du quartz dans l'industrie horlogère dans les années 1970 a largement remplacé les montres mécaniques dans le monde entier. Les marques américaines et japonaises ont suivi la tendance et ont réussi à gagner une part importante du marché. Les maisons suisses, en revanche, ont décidé de ne pas se joindre à la vague et ont continué à produire des montres mécaniques car elles considéraient que c'était là que se trouvait l'excellence, ce qui a eu un impact négatif sur elles.

À la fin des années 1970 et au début des années 1980, les montres à quartz sont devenues extrêmement populaires et ont commencé à être produites en masse. C'est pourquoi, dans des pays comme le Japon et les États-Unis, cette période est connue sous le nom de "révolution du quartz", ce qui a entraîné une croissance énorme qui les a aidées à s'imposer sur le marché. La Suisse, en revanche, a subi de lourdes pertes et plusieurs maisons ont été contraintes de fermer. Entre 1970 et 1983, le nombre d'entreprises horlogères suisses est passé de 1600 à seulement 600.

Citizen Promaster Aqualand, Eco Drive

Citizen Promaster Aqualand, Eco Drive

QUARTZ EN TÊTE

Aujourd'hui, les montres à quartz sont déjà établies dans l'industrie et ont gagné leur propre catégorie par rapport aux montres mécaniques.

La révolution du quartz a réussi à ouvrir le territoire à de nouvelles marques, car si la Suisse a retrouvé sa position, elle a perdu son monopole. Néanmoins, de nombreux fabricants se sont établis dans le haut de gamme du marché, transformant les montres mécaniques en produits de luxe grâce à leur savoir-faire, leur esthétique et leurs complications.




Si vous voulez en savoir plus sur la mécanique des montres, vous pouvez consulter notre blog Montre automatique, manuelle ou à quartz?
 Si vous avez d'autres questions, veuillez nous contacter ou visiter notre boutique.
Nous nous ferons un plaisir de vous aider.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Faites votre commande en toute tranquillité.

Le délai de livraison de ce produit doit être confirmé avec la maison. On vous prie de bien vouloir compléter ce formulaire afin de vous renseigner du délai prévu de livraison.